Logo


Marchev la Presciente, ville du savoir et de la connaissance.

Marchev

Marchev est la ville du savoir et de la connaissance scientifique. Elle fut fondée dans cet objectif, et est toute entière tournée vers le développement des savoirs. Sa fondation remonte à quelques années après celle de Tamarang, par des scientifiques désireux de se rapprocher des mines de mélamentite des Monts du Sang d'Organ. La ville s'adosse à ces monts, dont elle tire une bonne part de sa subsistance, notamment grâce au commerce des sciences.

Marchev La ville en elle-même répond très bien à la description qu’en a faite Orvil le Boiteux voici un siècle : « une immense araignée de métal, qui crache, souffle et siffle dés qu’elle accomplit le moindre mouvement, comme un vieillard. » En effet les savants ont décidé que les remparts étaient des emplacements tout destinés pour expérimenter toutes leurs nouvelles technologies et magies de défenses et de fortifications. Ce qui a donné naissance, au fil des ans, à de nombreuses initiatives expérimentales parfois heureuses mais souvent désastreuses. C’est ainsi que l’on trouve des installations de défenses magiques autant que technologiques tout le long des remparts, ce qui donne à la ville son aspect si particulier que nous a décrit Orvil le boiteux.

Mais la ville n’est pas qu’une zone d’expérimentation (quoique certains argueraient du contraire). Il s’y trouve les plus grandes universités d’Erèbe, en tout cas les plus réputés. On dit d’ailleurs d’un érudit venant de Marchev qu’on peut lui faire confiance uniquement dans sa spécialité. Pour le reste, ce serait de l’inconscience. Marchev s’est développée autour de ses universités et autres bibliothèques, ainsi qu’autour de ses industries de magie et de technologies. C’est d’ailleurs là sa source de richesse et surtout de ressources. Car les savants de tous types n’ont jamais été réputés pour leur pragmatisme, et ne font que ce qu'ils savent faire.

Marchev, du fait des aléas de son histoire, est donc gouvernée par les savants. Ceux-ci ont décrété que le système universitaire était le meilleur système de gouvernement existant. Ils ont donc transformé la ville en une immense bureaucratie. Ainsi les gouvernants de la ville sont, officiellement, les doyens des universités. Mais comme les doyens en question accusent une moyenne d’âge de 72 ans environ, ils sont secondés dans leur tâche par la grande force de Marchev qui permet à celle ci de ne pas sombrer dans un immobilisme complet : ceux qu’on appelle les Secrétariats. Les méthodes administratives de ceux ci, résultats de plus de deux siècles de retards administratifs, sont très efficaces, et représentent un exemple à suivre, selon les Secrétaires. Curieusement, personne n'est d'accord avec eux. Vivre à Marchev, c'est vivre dans un immense formulaire.

Tenues : Le vêtement du Marchevite est sobre, et de bonne coupe. Rien d'extravagant, le pouvoir se montre aussi dans la retenue.

Inspirations : Epoque Victorienne anglaise, fin 19ème siècle. Voir aussi les costumes du film Le Village de N. Shyamalan (notamment pour les femmes).

Traits de caractères : Lunatiques, carré dans la gestion de chaque chose, très curieux, parfois flegmatique (administration), ou exubérant (scientifiques).

Noms : Assez classiques : Victorien Unitale, Ernest Dutitale, Henry Eringon, Raphaëlle, Dominique, Eric, Mathilde. Pas de consonance allemande en général.

Scénariste responsable : Crousti Mitch