Logo


L'Oracle et ses forces

Oracle

L'Oracle, le maître d'Erèbe

L'Oracle Chose étrange, l’Oracle est à la fois l’entité la plus connue d’Erèbe et la plus méconnue. Tous les érès connaissent son nom, sa loi et son histoire mais nul ne sait d’où il vient ni ce qu’il est réellement. La nature de l’Oracle est l’une des interrogations majeures de tout Erèbe, enfin pour ceux qui ont le loisir de se poser des questions sans réponse.

Depuis des siècles les prêtres interrogent les dieux sur la question mais aucun n’a jamais répondu, pas plus que l’Oracle qui reste sourd à toute question sur sa personne. Tout ce qu’en savent les érès c’est que l’Oracle apparaît une fois par ans en un lieu qu’il choisit seul pour donner des instructions ou prédire l’avenir d’Erèbe. Il fait ainsi depuis plus de trois cents ans et l’histoire ne mentionne qu’une seule année, en 86 de l’ère d’Erèbe, ou l’Oracle n’apparut pas.

Le Gardien d'Erèbe, Sénéchal de l'Oracle

Le Gardien d’Erèbe est la voix de l’Oracle. Il est son Sénéchal et régit ses terres en son absence. Toujours vêtu d’amples robes blanches, portant à la ceinture une épée dont on dit qu’elle abriterait une terrible puissance magique et un masque intégral en argent, il est impossible de ne pas reconnaître le Gardien. Toutefois ses robes et son masque font qu’il est impossible de voir la moindre parcelle de sa peau. Nul ne sait si le Gardien est immortel ou remplacé à chaque décès du possesseur du masque d'argent. On dit qu’il fut le premier arrivé sur Erèbe et fut immédiatement le plus fervent serviteur de l'Oracle, lui jurant fidélité au travers du premier Serment d'Erèbe qui fut prononcé.

Depuis cette date, le Gardien sert l'Oracle, préside le Conseil Blanc et commande les Phalanges d'Erèbe. Il ne sort du Palais de Cristal qu'une fois l'an pour l'apparition de l'Oracle, et nul ne sait comment il s'y rend.

L’histoire de Tamarang dit qu’avant la fondation de la ville le Gardien ne portait encore ni le masque ni l’épée symbolisant sa fonction. Il aurait guidé les survivants égarés qui deviendrait les Tamars vers le site ou quelques jour après apparut l’Oracle pour donner aux hommes la connaissance des Runes. Puis il se retira sur le futur site du Palais de Cristal, et quand il en revint, il était vêtu des robes blanches et de son masque d’argent qui devait dissimuler dés lors son visage, et portait au coté une épée scintillante.

L'opinion la plus souvent admise au sujet de ces équipements, et qu'il les forgea lui-même durant son absence, sur les instructions de l'Oracle lors de son apparition précédente. Mais Certains ont avancé la théorie invraisemblable que c'est l'Oracle en personne qui lui fit don de ces équipements poux symboliser sa charge dans l'avenir. Cela n'a pas de sens, quand on sait que l'Oracle était déjà venu dans l'année. Certains historiens intrigués font remarquer qu’aucun portrait de l’époque où le Gardien ne portait pas encore de masque n’a jamais pu être trouvé.

Le Conseil Blanc

Le Conseil Blanc est la principale institution d'Erèbe, régissant les relations entre les villes, et jouant le rôle de médiateur, voire quand il y a lieux, de police, entre les villes.

Le Conseil Blanc fait régner sur Erèbe ce que l'on appelle la Loi de l'Oracle, dictée par l'Oracle pour le bien des humains survivants du Fléau, et qui donne une ligne de conduite à l'humanité survivante. Mais comme l'Oracle n'apparaît qu'une fois l'an, il faut bien que quelqu'un interprète ses conseils et prédictions, et les transmettent aux villes. Le Conseil Blanc tient ce rôle, recueillant les paroles de l'Oracle lors de ses apparitions, et jouant son rôle tout au long de l'année depuis le Palais de Cristal du Conseil.

Le Conseil Blanc en lui-même est constitué par les conseillers et le Gardien d’Erèbe qui préside le conseil. Tous les conseillers ne siègent pas en permanence, certains agissent pour le compte du Conseil dans les villes et parfois chez les Sans-maîtres. Il arrive même que quelques conseillers soient nommés en privé et agissent sans revendiquer leur rang. Bien évidemment les conseillers travaillant directement pour l’Oracle ne sont pas soumis aux lois des hommes. Aucune juridiction n’est autorisée à les juger et aucune force de police autorisée à les interpeller. En cas de conflit seuls les conseillers réunis au Palais de Cristal peuvent priver un des leurs de son immunité, ainsi que l’Oracle évidemment.

Le Palais de Cristal

Il s'agit de la plus monumentale construction d'Erèbe, et on dit qu'il fut créé par l'Oracle lui-même pour abriter le Conseil Blanc. Dressé sur une colline surplombant la rivière qui mène à Nyssal, il s'adosse aux falaises qui bordent cette partie d'Erèbe. Tout entier dans taillé d'un seul et unique bloc de cristal le plus pur, il reflète la lumière du petit matin dans toutes les vallées alentours. Mais malgré sa pureté, le cristal ne laisse rien transparaître de ce qui se cache en son sein.

Autour du Palais sont cantonnés plusieurs Phalanges d'Erèbe sous les ordres directs du Gardien qui le protégent tout au long de l'année.

Les Phalanges d'Erèbe, l'armée de l'Oracle

Les Phalanges d'Erèbe sont l'armée du Conseil Blanc, qui lui sert à aider au développement de la civilisation humaine, et qui fait surtout respecter la Loi de l'Oracle sur les Terres de L'Oracle, donc sur tout Erèbe à l'exclusion des villes des hommes. Cette armée a été constituée pour combattre les bandits qui parsèment Erèbe, assurer la sécurité du Palais de Cristal où siège le Conseil Blanc, et protéger les plus importantes routes commerciales entre les villes.

Les Phalanges d'Erèbe sont constituées de 6 000 soldats environ, répartis sur toutes les Terres de l'Oracle. Une Phalanges est une unité de 200 soldats et son train d'équipage complet. Elle est aux ordres d'un Erèbor et de ses Capitaines. La plus grande majorité de ces troupes est cantonnées dans les Fort de Marche qui parsèment les routes d'Erèbe comme autant de protection contre les attaques. Le reste des Phalanges est répartie dans les villes, ou protègent le Palais de Cristal. Chaque ville à une Phalange en garnison chez elle, pour appuyer les troupes propres à la ville en cas d'attaque.

Les Forts de Marches parsèment les routes commerciales d'Erèbe pour les protéger au mieux de leur possibilité. Ces Forts abritent des garnisons fortes de 3 Phalanges complètes, ce qui leur confère une puissance armée considérable, et intimide bien souvent les bandes de pillards qui les évitent. Les Forts sont relativement grands, assez pour accueillir 4 Phalanges et leur train d'équipage au complet. Mais ce sont des Forts, pas des auberges, aussi le confort y est-il limité, et tout est fait pour le rendre imprenable.

Scénariste responsable : Crousti Dje

Haut de la page